• FacebookPreview

>

Théâtre Royal du Parc

Bruxelles


Réserver


Partager

Fantômas

Thierry Janssen


 

Le 10 février 2016, "Fantômas" aura 105 ans. D'abord destiné à un public populaire, le plus vendu des romans-feuilletons a fini par toucher toutes les couches de la société.
Les surréalistes s'en sont emparés, les intellectuels, les artistes, les écrivains, les journalistes et la psychanalyse ont glosé sur son imagination, ses thématiques, sa portée politique, ses trouvailles stylistiques et dramaturgiques... Les adaptations, hommages, copies, parodies et détournements se comptent par centaines, sans doute par milliers, dans tous les domaines.

Aujourd'hui pourtant, si le nom de Fantômas est bien vivant, sa mémoire est moribonde. Pour beaucoup, le premier terroriste de l'ère moderne, celui qui a mis l'Europe à feu et à sang, tenu les rois en otage et fait vaciller les États, celui qui a torturé, tué, mutilé, incendié, pillé, celui qui a répandu des épidémies et levé une armée de criminels, le Maître du Crime, le Prince de l'Effroi n'est plus qu'un pitre au masque bleu poursuivi par Louis De Funès.

"Fantômas" que nous vous proposons pour les fêtes au Théâtre Royal du Parc se veut un retour aux origines du mythe. Un spectacle d'aventures respectant les codes du genre, proposant des rebondissements en pagaille, des jeux de masques, des apparitions et disparitions, des mises en abyme, des courses-poursuites échevelées, des personnages pittoresques tout en retrouvant l'atmosphère sombre, violente et intrigante des romans-feuilletons et ressuscitant la société du Paris de la Belle Époque.

"Fantômas" impose un style débridé ainsi que des intrigues sombres et tortueuses construites autour des crimes de son anti-héros. Fantômas est le premier super-héros de l'Histoire. Tous les hommes et femmes masqués qui éclaboussent les cases des comics américains et les écrans de cinéma sont ses enfants illégitimes.
Hé oui ! Le père de tous les super-héros est un super-vilain, le Mal en personne !

Frac, haut-de-forme et loup noir quand il apparaît, cagoule et collant noirs quand il disparaît, noir est ce géant qui domine la ville, spectre aux yeux gris qui s'efface sans laisser de traces. Il y a aussi les nombreux masques qui sont autant de moyens de se créer de fausses identités. Hommes, femmes, jeunes, vieillards, nobles ou ouvriers, Fantômas incarne tous ces rôles avec la même aisance. Pour interpréter ce "Fantômas" animal, théâtral, protéiforme, osant toutes les impostures avec la même audace, il fallait bien un performeur, un chien fou, une bête de scène comme Othmane Moumen.

Thierry JANSSEN.

 


 

Avec : Muriel Clairembourg, Didier Colfs, Damien De Dobbeleer, Jean-Marc Delhausse, Héloïse Jadoul, Thierry Janssen, Othmane Moumen

Mise en scène : Jasmina Douieb

Assistanat : Alexandre Drouet

Scénographie et costumes : Thibaut De Coster et Charly Kleinermann

Lumières : Philippe Catalano