Théâtrez-moi
Théâtrez-moi

13.09 > 23.09.2022

Atelier 210

Etterbeek


Réserver


Partager

La Fracture - Yasmine Yahiatene

Dans son solo et son premier projet de théâtre La Fracture, Yasmine Yahiatene partage la scène avec la vidéo. Elle se lance dans une quête d’elle-même, de son passé et surtout dans le décryptage d’une relation intime et complexe, celle avec son père. En cherchant à renouer le contact avec celui-ci, elle entame un travail de réparation, de résilience. 

“Papa, tu sais quels sont les points communs entre l’Algérie et l’alcool? J’en ai trouvé trois, la honte, le tabou et le silence...”  Dans son solo et son premier projet de théâtre La Fracture, Yasmine Yahiatene partage la scène avec la vidéo. Elle se lance dans une quête d’elle-même, de son passé et surtout dans le décryptage d’une relation intime et complexe, celle avec son père. En cherchant à renouer le contact avec celui-ci, et ce, à travers de multiples dispositifs, elle revient sur ses origines algériennes, kabyles, sur l’alcoolisme de son père et sur les points communs entre ces deux sujets pour entamer un travail de réparation, de résilience.  • Yasmine Yahiatene a étudié aux Beaux-Arts de Tournai de 2010 à 2013. Le décloisonnement de sa pensée artistique et sociale est une priorité pour elle. En 2015, elle réalise son premier court métrage, Les maux qui volent. Elle glisse ensuite vers l’installation de vidéo mapping avec Ma mère, aussi (2016) et J’avais 10 ans (2016), qui remporte le 2e prix du concours international de vidéo mapping de Lille, lui permettant d’être programmée dans plusieurs festivals et d’intégrer en tant que professionnelle le milieu des arts vivants.   En parallèle, elle tourne dans le long métrage Plein la vue de Philippe Lion en 2017, et dans différents projets de courts métrages. En 2018, elle crée le Collectif OXO et donne des ateliers dans des prisons et dans des maisons de quartier. La Fracture est soutenu et coproduit par l’atelier 210, le Kaaitheater et le centre d’arts BUDA. Un work-in-progres de La Fracture avait été présenté au Kaaitheater en juillet 2021 dans le cadre du festival Inside-out organisé par Citylab.  Seule en scène, Yasmine Yahiatene nous emmène sur un terrain de foot où les mots et les images taclent son besoin de consolation. – Le Soir La promesse d’un spectacle qui ébranle les sens, dans tous les sens. – Le Vif “Il a fallu que je comprenne la maladie de mon père, que je la pardonne, avant de pouvoir en faire un spectacle.” – La Libre Belgique
presented by Atelier 210 & Kaaitheater Concept & interpretation Yasmine Yahiatene | video Samy Barras | artistic collaboration Olivia Smets & Zoé Janssens | sound design Jeremy David | dramaturge Sarah-Lise Maufroy Salomon | light design Charlotte Ducousso | production atelier 210 |  co-production & co-presentation Kaaitheatre | in co-production with Little Big Horn asbl, la Coop asbl, Shelter prod | with the support of Fédération Wallonie Bruxelles, Buda, Pianofabriek, Citylab, Darna asbl, Ville de Bruxelles, Centre Wallonie Bruxelles, Montevideo, centre d'art, Espace Senghor, Cie L'hiver nu, Le Sillon Lauze, taxshelter.be, ING, du tax-shelter du gouvernement fédéral belge