• FacebookPreview

>

Jean Vilar

Louvain-la-Neuve


Réserver


Partager

Chat en poche

Feydeau

Un Feydeau sans maris volages, sans cocottes, sans portes qui claquent ! Retrouvez dans cette pièce de jeunesse tout le talent de l’auteur, sa virtuosité de langage, ses malentendus en chaîne et sa mécanique du rire implacable. C’est vif, c’est absurde… et c’est surtout très drôle !

 

Dans sa folie des grandeurs, le bourgeois Pacarel veut imposer une composition de sa fille à l’Opéra de Paris. Son plan ? Engager le ténor le plus en vue du moment grâce à l’entremise de son ami Duffausset.

Quand un jeune homme se présente chez lui de la part de Duffausset, Pacarel ne doute pas un instant qu’il s’agisse de l’artiste de renom et lui réserve un accueil triomphal. 
L’arrivée de ce garçon, qui chante comme une casserole et ne laisse pas les dames indifférentes, va déclencher un tourbillon de quiproquos presque surréaliste.

Après Le Voyage de Monsieur Perrichon de Labiche en 2015, Cécile Van Snick nous régale à nouveau à l’approche des fêtes avec ce savoureux vaudeville. Sur scène, huit comédiens complices donnent vie à ce petit monde vaniteux qui risque de déchanter… pour notre plus grand plaisir !


Mise en scène Cécile Van Snick
Avec Marie Avril, Julia Le Faou, Frédéric Lepers, Arthur Marbaix, Quentin Minon, Bernard Sens, Stéphane Stubbé, Laurence Warin
Scénographie et costumes Lionel Lesire
Lumières Jacques Magrofuoco
Coiffures et maquillages François-Noé Flament
Réalisation des costumes Béatrice Guillaume, Sylvie Thévenard, Djaffer Benabbas
Construction décor Jean-Philippe Hardy, Eric Degauquier, Damien Zuidhoek, Gulcan Sen, en collaboration avec le Théâtre des Galeries (Félicien Van Kriekinge)
Régie générale et lumière Manu Maffei
Régie plateau Jean-Philippe Hardy, Gulcan Sen
Habilleuse Emmanuelle Froidebise
Direction technique Jacques Magrofuoco
Assistants à la mise en scène Frédéric Lepers, Arlette Spanoghe

Les extraits musicaux sont empruntés au Faust de Gounod, sauf La Marche hongroise, de La Damnation de Faust de Berlioz.

Une coproduction de l’Atelier Théâtre Jean Vilar et de DC&J Création. Avec le soutien de la Province du Brabant wallon, du Tax Shelter du Gouvernement fédéral de Belgique et d’Inver Tax Shelter.