• FacebookPreview

>

Théâtre de Poche

Bruxelles


Réserver


Partager

Les Yeux Rouges

Myriam Leroy et Véronique Dumont

« Il s’appelait Denis. Il était enchanté. Nous ne nous connaissions pas. Enfin, de toute évidence, je ne le connaissais pas, mais lui savait fort bien qui j’étais. »

 

Tout commence par un message privé sur Facebook. Elle est journaliste, médiatisée et fidèle à ses opinions. Il est plus âgé, se dit fan de son humour acéré et veut simplement discuter. Elle accepte, il entre dans sa vie et le piège se referme.

Pendant des mois, les messages s’accumulent, d’abord aimables puis rapidement méprisants. Elle prend ses distances, il prend la mouche. Sous couvert d’humour grivois, il s’attaque à sa personne, son physique, son employeur, son conjoint, ses centres d’intérêt… Elle est tout ce qu’il déteste et lui ce qu’elle redoute.

Jamais victimaire, acéré comme un laguiole de berger et vigoureux comme une lame de fond, les Yeux rouges sont singulièrement tant le portrait d’un harceleur -« Un vrai méchant terrifiant » (Myriam Leroy dans La Libre en 2019)- que celui d’une harcelée

Les Yeux rouges, roman féministe adapté pour le Théâtre de Poche par son autrice, nous touche au coeur ; probablement parce qu’il est -au moins en partie- autobiographique. Et que Myriam Leroy, pour l’écrire, a puisé dans ses propres expériences.


Texte et adaptation théâtrale Myriam Leroy et Véronique Dumont
Mise en scène Véronique Dumont
Assistée de Sarah Lefèvre
Avec Isabelle Defossé et Vincent Lecuyer
Composition musicale Olivier Thomas
Scénographie Olivier Wiame
Création lumières  Aurélie Perret
Costumes Odile Dubucq
Adapté du roman «Les Yeux rouges» de Myriam Leroy | Avec l’aimable autorisation des Editions Seuil et des Éditions Points | Une coproduction du Théâtre de Poche, de l’Atelier Théâtre Jean Vilar et de la Coop asbl et Shelter Prod. Avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.