Théâtrez-moi
Théâtrez-moi

La Ville des zizis

Avec une émotion étrange, moitié d’horreur et moitié de tendresse, Eline Schumacher décide de réunir la bande des six meilleurs amis de son père à l’occasion de son enterrement fictif. 

Avec une émotion étrange, moitié d’horreur et moitié de tendresse, Eline Schumacher décide de réunir la bande des six meilleurs amis de son père à l’occasion de son enterrement fictif.  D’abord affligés par le deuil et le vide laissé par leur alter ego, les six ne tardent pas à renverser la vapeur pour répondre à l’appel de la vie, au fil des souvenirs égrenés ou des secrets révélés. En costume puis en tenues de foot, en treillis ou en sous-vêtements, les acolytes d’âges et de profils différents mouillent – et tombent – la chemise, se déchaînent, se catapultent, lèvent haut la jambe, accompagnés par un explosif jeu de lumières colorées.  Complices, souvent recadrés par Eline Schumacher, les comédiens Léonard Cornevin, Adrien Drumel, Thierry Hellin, Lucas Meister, Jean-Baptiste Polge, Michel Villée entament une épopée désopilante. Truffée de références cultes, du western à la pop culture en passant par les plus grands films de guerre, La Ville des zizis propose une contre-plongée dans un fondu enchaîné d’univers plus cinématographiques les uns que les autres. Les « copains d’abord » se jouent des clichés sur les hommes entre eux dans une ambiance de cour de récréation. La peur du vide côtoie la pudeur pour torpiller les stéréotypes de genre. Leur humour potache sans être vulgaire sonde la masculinité, en démontre les fragilités et fait jaillir l’émotion. Le rire aux éclats ! Il ressemble aux grands moments de l’existence.  Production Mars-Mons arts de la scène